Le CRP-Santé : une référence en matière de maladies infectieuses

Maladies infectieuses

Combattre les infections, trouver des vaccins, faciliter les traitements : le CRP-Santé s’est affirmé depuis plusieurs années comme un acteur clé dans la lutte contre les maladies infectieuses. Tant au Luxembourg qu’à l’échelle Européenne ou en Afrique, son engagement reste fort et entièrement dévoué à la cause des patients.

Véritable fléau, le Sida, les Hépatites B et C restent toujours lourdes de conséquences malgré les progrès majeurs réalisés dans le domaine. Mais les maladies infectieuses ne s’en tiennent pas là : rougeole, rubéole, grippe aviaire ou bactéries telles que les tiques : ces maladies sont partout, parfois bénignes, souvent plus dramatiques.

HIV_large

Depuis de nombreuses années le CRP-Santé s’est attelé à combattre les maladies infectieuses en liaison directe avec les hôpitaux du pays et le service des maladies infectieuses du Centre Hospitalier de Luxembourg. Conseiller, prévenir, favoriser la recherche de nouveaux traitements, tels sont les objectifs phares de l’institution dans le domaine infectieux. Grâce à ses recherches, le CRP-Santé est devenu un acteur incontournable aux connaissances pointues dans le domaine. De plus, sa proximité avec les patients lui permet de mieux comprendre leurs besoins, leurs angoisses, l’évolution de la maladie et de les aider dans leur traitement.

Deux laboratoires au service de la Recherche contre les maladies infectieuses

Le Laboratoire de Rétrovirologie coordonne ses activités de recherche sur le traitement du SIDA en collaboration avec les laboratoires de Référence SIDA de Belgique ainsi que de nombreux réseaux européens. Il participe également et activement au transfert de technologie avec les pays d’Afrique et met à disposition des outils informatiques pour la communauté scientifique.

Mais le CRP-Santé, au travers de son département d’Immunologie s’impose aussi comme un pôle de référence officiel pour l’Organisation Mondiale de la Santé et pour 24 pays de l’Union Européenne. Le département d’immunologie lance également des études régulières afin d’aider les patients atteints de la maladie de Lyme (Tiques), de la rougeole, de la rubéole et de favoriser l’adhésion aux vaccins que ce soit en Europe ou dans de nombreux pays d’Afrique.

En savoir + sur les maladies infectieuses :